.
 
  . .

 

 La littrature franaise

   
quelqun


quelqun


: 176
: quelque part
: a vous sert a quoi faire
/ : a me regarde
: 01/02/2007

La littrature franaise Empty
: La littrature franaise   La littrature franaise Icon_minitime 23, 2007 9:47 pm

La littrature franaise peut tre comprise comme l'ensemble des ouvrages crits par auteurs de nationalit franaise ou de langue franaise. On considre en gnral qu'elle dbute au Moyen Âge pour s'tendre jusqu' nos jours. Les genres les plus importants de la littrature franaise sont le thtre, la posie, la prose narrative et d'ides et l'autobiographie. Quelques uns de ses reprsentants les plus connus sont Jean Racine, Voltaire
Victor Hugo et Jean-Paul Sartre,Le premier texte connu de la littrature mdivale franaise est la Squence ou Cantilne de sainte Eulalie, probablement crite entre 881 et 882. C'est en fait, une adaptation en 29 vers d'un pome latin, vocation religieuse et pdagogique.

Les premiers grands textes de la littrature franaise datent eux du milieu du Moyen Âge (XIe sicle), poque de dveloppement de l'agriculture et d'expansion dmographique aprs des priodes d'invasions, d'anarchie et d'pidmies.

Les chansons de geste sont de longs pomes comportant des milliers de vers qui sont destines tre chantes en public, geste signifiant ici exploits guerriers. Elles relatent, sous une forme pique mlant lgendes et faits historiques, des exploits guerriers passs, et mettent en valeur l'idal chevaleresque. La plus ancienne et la plus connue est la Chanson de Roland qui a t crite au XIe sicle ; elle raconte, en les idalisant, les exploits de l'arme de Charlemagne.

La littrature courtoise, apparue au XIIe sicle, a pour thme principal le culte de l'amour unique, parfait et souvent malheureux. Elle trouve son origine dans l'Antiquit, intgre des influences orientales dues au retour des Croiss, et s'inspire de lgendes celtiques. Ainsi, la lgende de Tristan et Iseult raconte l'histoire d'un amour absolu et impossible qui se termine par la mort tragique des amants ; ces pomes taient chants la cour des princes par les trouvres et les troubadours. Chrtien de Troyes (1135 ?1190 ?) est sans doute le premier romancier de la littrature franaise ; ses romans comme Yvain ou le Chevalier au lion, Lancelot ou le Chevalier de la charrette et Perceval ou le Conte du Graal sont typiques de ce genre littraire. Le long pome Le Roman de la Rose, best-seller datant du dbut du XIIIe sicle est l'un des derniers crits portant sur le thme de l'amour courtois, et cela seulement dans son court dbut crit par Guillaume de Lorris. Le reste du pome, continu par Jean de Meung contient au contraire des passages (dont celui de La vieille) d'une tonnante misogynie, mle par ailleurs des arguments articuls de critique sociale.

Vers la mme poque, le Roman de Renart est un ensemble de pomes qui relatent les aventures d'animaux dous de raison. Le renard, l'ours, le loup, le coq, le chat, etc. ont chacun un trait de caractre humain : malhonnte, naf, rus... Les auteurs anonymes raillent dans ces pomes les valeurs fodales et la morale courtoise.

Le pote parisien du XIIIe sicle Rutebeuf se fait gravement l'cho de la faiblesse humaine, de l'incertitude et de la pauvret l'oppos des valeurs courtoises.

Les premires chroniques historiques crites en franais sont des rcits des croisades datant du XIIe sicle. Certains de ces rcits, comme ceux de Joinville retraant la vie de saint Louis, ont aussi un but moral et idalisent quelque peu les faits relats. Ensuite la guerre de Cent Ans (13371453) est raconte par Jean Froissart (13371410 ?) dans deux livres appels Chroniques. Eustache Deschamps, le pote, tmoigne de la socit et des mentalits pendant la guerre de Cent Ans.

Aprs la guerre de Cent Ans, le pote Franois Villon (14311463 ?) traduit le trouble et la violence de cette poque. Orphelin d'origine noble et bon tudiant, il est ensuite condamn pour vol et meurtre. Son uvre la fois savante et populaire exprime une rvolte contre les injustices de son temps.

Le thtre religieux se dveloppe tout au long du Moyen Âge, il met en scne les Mystres, c'est--dire les ftes religieuses comme Nol, Pques et l'Ascension ; au contraire des genres littraires prcdents plutt aristocratiques, il s'adresse au plus grand nombre. À ct de ce thtre religieux, un thtre comique appel farce apparat au XVe sicle o il est durement combattu par les autorits religieuses.


La Littrature franaise du XVIe sicle [modifier]
Le courant littraire le plus important de cette poque est l'humanisme. Les principes de l'humanisme vont marquer profondment la littrature: retour aux textes anciens (grecs, latins et hbreux), dsir de connaissance, picurisme indiscutable, renouvellement des formes et des thmes en se distinguant de la littrature mdivale.

La posie compte comme auteur important Marot, Jean de Sponde, Agrippa d'Aubign, l'cole de la Pliade parmi laquelle figurent Ronsard, Du Bellay.

Les romans les plus marquants sont ceux de Rabelais et de Marguerite de Navarre.

Les Essais de Montaigne sont un important ouvrage entre philosophie et autobiographie.


La Littrature franaise du XVIIe sicle [modifier]
Le XVIIe sicle compte deux grands courants littraires tout la fois concurrents mais aussi complmentaires: le classicisme et la littrature baroque. Concurrents car le classicisme en littrature s'imposera face au baroque mais aussi complmentaires car certains auteurs ont t influencs par les deux courants la fois (comme Pierre Corneille). Mais ds la fin du sicle se dessine en littrature un courant de pense qui annonce dj les Lumires (avec La Bruyre par exemple).

Les grands noms de la littrature de cette poque sont: Corneille, Jean Racine, Molire, Pascal, La Rouchefoucauld, La Fontaine, Nicolas Boileau, La Bruyre, Mme de La Fayette.


La Littrature franaise du XVIIIe sicle [modifier]
Le XVIIIe sicle est appel sicle des Lumires. Par cette mtaphore le sicle cherche consacrer, travers l'esprit de la Renaissance et le cartsianisme du sicle prcdent, le triomphe de la Raison sur les Tnbres (l'obscurantisme et les prjugs). Les Lumires sont un phnomne europen, mais les philosophes franais cristallisent le mieux les ides du sicle et donnent du relief des nouvelles valeurs qui, au-del de la Rvolution franaise, marqueront durablement l'Europe et le monde.


La Littrature franaise du XIXe sicle [modifier]
Si le XIXe sicle est important par le nombre de chefs-duvre que la littrature franaise a engendrs, cette priode littraire, proche de nous, reste encore difficile apprhender. Pour de nombreux historiens de la littrature, le XIXe sicle littraire franais demeure celui du romantisme, d'abord avec Chateaubriand, puis avec Victor Hugo.

Ce mouvement de cration artistique et son foisonnement peuvent trouver partiellement leur cause dans certains points de vue. Certains mettent laccent sur llan de libert qua suscit la Rvolution franaise, lan de libert suivi dun dsordre, dune confusion entrans par linstabilit, lincertitude politique qui mane de la premire moiti du sicle. Dans cette optique, on voit lcrivain avec ses idaux, manifestant son opposition lordre politique et social. Pour dautres, la place de la Rvolution franaise et des troubles politiques qui sensuivront nexplique pas ou pas entirement lefflorescence du romantisme franais, prenant pour preuve la naissance antrieure des romantismes anglais et allemand dans des pays qui ne furent pas secous par la moindre rvolution. Ils insistent plutt sur linfluence quont exerc ltude et la lecture des littratures anglaise et allemande par les hommes de lettre franais.


La Littrature franaise au XXe sicle [modifier]
La littrature franaise du XXe sicle a t profondment marque par les crises historiques, politiques, morales et artistiques. Le courant littraire qui a caractris ce sicle est le surralisme, qui est surtout un renouveau de la posie (Andr Breton, Robert Desnos...), mais aussi l'existentialisme (Albert Camus, Jean-Paul Sartre), qui reprsente galement une nouvelle philosophie (L'existentialisme est un humanisme de Jean-Paul Sartre). La source premire chez les artistes de ce sicle est en rapport avec les conflits politiques de l'poque. La guerre est ainsi prsente aussi bien dans la posie que dans les romans.

En France, le Nouveau Roman, thoris par Alain Robbe-Grillet dans Le Nouveau Roman, ne concerne initialement que peu d'crivains mais a inspir ensuite toute une gnration d'crivains regroups aujourd'hui autour des Éditions de Minuit, dont Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint, Tanguy Viel, Christian Oster, Laurent Mauvign ou Christian Gailly. Aprs cela, plus aucun mouvement au sens strict ne russit merger. L'Oulipo, Ouvroir de littrature potentielle, auquel ont appartenu Queneau ou Perec (et aujourd'hui des auteurs comme Roubaud, Fournel, Jouet et Le Tellier) ne se conoit en effet pas comme un mouvement, mais comme un groupe de travail. Il en va de mme pour la Nouvelle Fiction regroupant des romanciers tels que Hubert Haddad, Frdrick Tristan ou Jean Lvy.


La Littrature franaise au XXIe sicle [modifier]
Avec l'mergeance du numrique dans les pratiques artistiques, le dbut du sicle voit apparatre de nouveaux types d'criture transversales mlant posie, philosophie, thtre et proses diverses, qualifis de nouvelles textualits, promues par des revues telles que EvidenZ[1], Tija[2], c/art[3] ou Talkie-Walkie[4], toutes apparues au tournant de l'an 2000, et dont sont reprsentatifs des crivains & artistes tels que Christophe Tarkos, Chlo Delaume[5], Nathalie Quintane, Franck Laroze, Eric Arlix[6], Jean-Michel Espitallier, Olivier Cadiot, Jean-Philippe Cazier, Mehdi Belhaj Kacem, Charles Pennequin, Laure Limongi[7], Éric Sadin, Patrick Bouvet[8], Anne-James Chaton[9], Philippe Boisnard, Christophe Fiat[10] ou Christophe Huysman.


Littrature francophone [modifier]
La littrature crite en langue franaise se retrouve dans de nombreux pays sur plusieurs
Victor Hugo et Jean-Paul Sartre[size=18][/size
    
 
La littrature franaise
    
1 1

:
 ::   ::  -